Le pothos : entretien, exposition et arrosage

Le pothos : son entretien, exposition et arrosage

Le pothos : si vous pensez que vous n’avez pas la main verte, cet article est pour vous !

Le Pothos ou Scindapasus ou encore epipremnum a des feuilles en forme de cœur tout comme ses cousins le philodendron et l’arum. C’est une plante très populaire qui vient de l’Asie du Sud-Est et de la Polynésie française.

Bien qu’on ne le voie pas souvent sous notre latitude, il fleurit et donne des baies. Il est épiphyte (du grec epi “sur” et phyto “plante”), ce qui veut dire qu’il se sert des autres plantes comme support, mais ce n’est pas un parasite.

Les caractéristiques du pothos

Le pothos est aussi appelé le “lierre du diable”, il a de belles feuilles qui sont soit d’un vert luisant uni, soit tachetées ou marbrées. Dans la nature il peut atteindre 15 à 18 mètres de hauteur, mais dans nos appartements sa pousse est beaucoup plus lente.

Ses feuilles peuvent aussi être très grandes, quand la plante pousse dans son milieu naturel, mais sous nos latitudes, elles sont plus petites. Pour avoir un pothos qui a de grandes feuilles, vous pouvez vous procurer un “pothos d’hawaï”, qui n’est autre qu’un pothos qui a plusieurs années de vie et qui a surtout poussé sur sa terre d’origine.

La feuille du pothos

Où placer votre pothos ?

Le pothos se plaira dans votre intérieur, il suffit de le mettre dans un endroit lumineux sans qu’il soit exposé au soleil, car ses feuilles risqueraient de brûler. Choisissez donc une place où la lumière est indirecte. Sachez que plus il aura de lumière, plus ses feuilles auront une teinte colorée. Certains pothos ont besoin de plus de lumière que d’autres comme le “scindapsus n’joy” car leurs feuilles ne synthétisent pas la chlorophylle.

Conseils d’entretien et d’arrosage du pothos

Tout d’abord, il préfère les milieux humides et chauds, il se nourrit de l’eau d’arrosage, mais pas uniquement. En effet, à la base de ses feuilles poussent de petites racines aériennes qui lui permettent de capter l’humidité, c’est une des raisons pour laquelle le pothos se plaît dans les salles de bain s’il y a suffisamment de lumière.

Arrosez votre plante de façon modérée. Il faut savoir que plus une plante a de la lumière, plus elle a besoin d’un arrosage rapproché. En hiver, ayez la main légère. Quelle que soit la saison, attendez que la terre soit sèche en surface pour arroser de nouveau, regardez les feuilles, touchez-les, si elles sont molles ou manque de port, il faut faire quelque chose. En général, le pothos ne demande pas beaucoup d’entretien et il pardonne facilement le manque de soin.

Il peut aussi se plaire en culture hydroponique (culture hors sol dans du sable, des billes d’argiles, etc. avec un apport régulier d’eau). En effet, les racines aériennes peuvent facilement se développer dans l’eau et devenir de vraies racines et ainsi permettre à votre plante de pousser normalement. En vrai, le pothos est l’une des plantes les plus faciles à faire pousser qui soit.

Pothos en pot

Engrais

Un bon engrais doit avoir du phosphore, de l’azote et du potassium. Choisissez un bon engrais liquide qui contient au minimum ces trois éléments. Le pothos dans la nature à tous les éléments dont il a besoin puisqu’il y a un renouvellement des éléments nutritifs. Dans les pots ou dans les vases, les apports sont limités et finissent par s’épuiser, un apport extérieur régulier n’est donc pas négligeable.

Que faire si les feuilles de votre pothos jaunissent et tombent ?

Le problème vient très souvent d’un arrosage trop fréquent. En effet, les gens ont tendances à trop arroser leurs plantes dès qu’elles font la tête alors qu’il suffit simplement d’arrêter et d’attendre que la terre sèche. Ce qu’il se passe dans de tels cas, c’est que la plante ne se nourrit plus, les racines pourrissent puis la plante finit par mourir.

Si vous ne savez vraiment plus quoi faire, enlevez complètement votre plante de la terre et optez pour la culture dans l’eau, la tâche ne sera que plus facile. Optez pour un récipient transparent, cela vous permettra de voir les racines et de contrôler le besoin en eau.

Quand vient le moment de rempoter son pothos ?

Contrairement à certaines plantes, le pothos aime bien vivre à l’étroit, attendez quelques années avant de le changer de pot et si vous le faites, prenez un pot à peine plus grand que le précédent.

Comment bouturer ou multiplier le pothos ?

Il y a plusieurs façons de faire, toutes aussi simples les unes que les autres. Coupez à la base de la feuille, juste en dessous de la racine aérienne et mettez-la dans l’eau ou bien dans la terre. Prenez une partie qui contient une racine aérienne et plantez-la directement dans la terre sans couper la plante, elle prendra racine et vous donnera une plante qui aura un aspect plus fourni.

Maladies et parasites et comment y remédier

Si les feuilles sont poisseuses et qu’il y a des petites bêtes blanches, nous sommes en présence de cochenilles. Cela est sûrement dû à trop d’humidité. Il est recommandé de changer complètement la terre, car elle peut abriter des œufs invisibles à l’œil nu et surtout nettoyez les feuilles pour enlever les petites bêtes.

Si les feuilles sont tachées de petits points jaunes et qu’au-dessus de la terre ou sous les feuilles, il y a une petite toile ou des petits fils blancs, vous êtes en présence d’araignées rouges. Aspergez les feuilles d’eau, l’air est trop sec et donc favorise l’arrivée de ces indésirables.

Si les feuilles sont marron sans aucune raison, la plante manque d’eau, arrosez-la.

Le pothos

Toxicité

Le pothos est toxique pour vos animaux domestiques, mais aussi pour vous, car il contient de l’acide oxalique (l’oxalate de calcium) qui est le composant principal des calculs urinaires, et qui est un cristal insoluble.

Donc, quand vous manipulez votre plante, prenez des gants ou lavez-vous immédiatement les mains après tout contact, surtout si vous coupez les tiges ou les feuilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *